Le sommeil biphasique, un sommeil en deux phases

Classé en Actualités Literie Idéale

Publié le 29 Mar 2022

Saviez-vous qu’à l’époque de nos ancêtres, le sommeil était structuré en deux phases ? Pour nous, la nuit se résume à dormir pendant plusieurs heures d’affilées sans se réveiller. Cependant, il faut savoir qu’auparavant le sommeil ne se faisait pas d’une seule traite mais bien en deux périodes distinctes. On vous explique !

La découverte de ce sommeil mystérieux

Dans les années 1990, Roger Elkirch, un historien, travaillait dans les archives nationales de Londres et cherchait des archives de justice criminelle lorsqu’il tombe sur des références au « premier sommeil » et « deuxième sommeil ». Ces références, il en trouva pas moins de 2000 notamment chez le théologien Érasme, chez le philosophe Plutarque et dans l’Odyssée d’Homère. L’historien était surpris sur la façon dont était énoncé ces deux phases de sommeil puisque pour nos ancêtres, ce sommeil appelé « sommeil biphasique » était normal.

Le concept du sommeil biphasique

Ce sommeil consiste à dormir en deux périodes entrecoupées par une pause. Auparavant, le sommeil biphasique était traditionnel pour la société et se caractérisait par : le premier somme de 21h à minuit, une pause à minuit d’environ une heure allant parfois jusqu’à deux heures, puis le deuxième somme à la fin de cette coupure. Ce sommeil existe depuis très longtemps et était commun pour tous en Occident. La pause consistait à faire ce que nous voulions : rester au lit, prier, méditer sur nos rêves réalisés durant le premier somme, s’occuper des tâches domestiques, s’occuper des enfants et des animaux, et même avoir des relations sexuelles avec son ou sa partenaire.

Qu’en est-il maintenant ?

Au XIXème siècle, le sommeil en deux cycles commence à disparaître. Pour cause : la révolution industrielle arrive et permet de faire de vrais progrès économiques, mais elle impacte fortement le sommeil biphasique. Avec l’apparition de l’éclairage artificiel, c’est-à-dire l’électricité et les lampes à gaz, la durée de luminosité quotidienne augmente. De plus, il y a un vrai changement de mentalité puisque la société devient beaucoup plus soucieuse du temps. Elle évolue grâce aux loisirs qui retardent le coucher et à la police qui veille à la sûreté des villes durant la nuit : la criminalité baisse, ce qui entraîne chez les habitants une diminution de la méfiance par rapport aux potentielles intrusions. Ce n’est qu’à la fin du XIXème siècle que le sommeil se normalise avec une phase de sommeil de 8h.

Cependant le sommeil en deux périodes perdure dans certaines cultures non-occidentales notamment chez les Marrons du Suriname et des fermiers Tivs du Nigeria puisqu’ils sont moins exposés à la lumière artificielle. Des études ont été menées dans les années 1990 afin de voir l’évolution du sommeil biphasique chez une quinzaine de personnes. Il sont privés d’électricité pour cette expérience puis au bout de trois semaines sans lumière, le sommeil biphasique est apparu. Le même résultat est observé chez les habitants d’un village de Madagascar où la population ne bénéficie pas d’électricité. Toutefois, cette norme n’est pas universelle puisqu’en 2017, des études récentes montrent un sommeil d’une seule traite dans les cultures pré-industrielles notamment en Afrique et en Amérique du Sud.

Et vous ? Vous êtes plutôt sommeil biphasique ou sommeil continu durant la nuit ? 

Source : France Culture

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Voir tous nos conseils